SCMF






Fiche n° 194 : Passerelles Braque, Miro et Chagall à Strasbourg Passerelles Braque, Miro et Chagall à Strasbourg

Cliquez pour ouvrir la version large    Cliquez pour ouvrir la version large

Concours PBO
CatégorieOuvrage d'art
Maître d'ouvrageCOMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG
ArchitecteDIETMAR FEICHTINGER (Architectes)
EntrepriseVIRY S.A.S
Année de construction2008
Commentaire

Dans un site au paysage urbain fortement dessiné, les passerelles d'une toute autre nature s'assimilent à la promenade et à l'environnement.

Elles s'opposent à la lourdeur des bâtiments par leurs légèretés et leur transparence. Elles valorisent le caractère urbain par contraste.

La « proue » du môle portuaire du site reste dégagée. Elle forme un belvédère sur le plan d'eau à l'ouest. Compte tenu des liaisons avec les cheminements urbains, notamment en rapport avec la station du tramway à l'ouest et la Cité de la Musique et de la Danse, les arrivées des passerelles le plus à l'ouest s'approchent au maximum de la proue tout en restant sur les rives latérales du môle. Les passerelles sont visibles depuis le Pont de Vienne et la station du tramway grâce au plan d'eau. Leur visibilité guide le chemin des piétons et des cyclistes.

Les trois passerelles font partie de la même famille formelle afin d'assurer la cohérence de l'ensemble. Elles sont déclinées en s'adaptant à des conditions d'implantation, leurs portées et les niveaux d'arrivée. Chaque passerelle est composée de deux bandes proposant deux modes de franchissement : un franchissement direct sur l'arc réservé aux piétons, un parcours plus long comprenant des rampes qui longent les rives du môle. Les rampes d'accès surplombent légèrement l'eau. C'est une promenade en hauteur offrant des vues sur les bassins et les bâtiments.

Le deuxième parcours d'une pente égale ou inférieure à 4% permet l'accès aux personnes à mobilité réduite et une liaison aisée pour cyclistes et personnes avec poussettes. Les deux bandes sont d'une largeur égale de 1m80 chacune pour les passerelles sur le bassin Dusuzeau, la passerelle au sud –sur le bassin d'Austerlitz– comprend un arc d'une largeur de 1m50 et une bande latérale large de 2m50 afin de répondre au nombre de cyclistes.

Sur le bassin Dusuzeau le gabarit Freysinnet –16m x 3m85 est respecté, la passerelle sur le bassin d'Austerlitz offre un passage libre de 8m x 3m85 pour un passage de bateaux dans le cadre événementiel.

Les deux cheminements se distinguent par leur structure et leur transparence :

La passerelle en car constitue la structure de base de la passerelle. Il s'agit d'un caisson acier à inertie variable en correspondance avec les efforts. Le caisson comprend toute la largeur de la passerelle.

La bande latérale d'une pente maximale de 4 % s'appuie sur l'art par l'intermédiaire de bielles inclinées. Elle est composée d'une poutre centrale et des consoles espacés tous les 2m30. Le tablier est constitué des lames en bois –du chêne– d'une largeur de 120mm. Les lames comprennent des bandes en résine époxy avec un saupoudrage de Silex pour les rendre antidérapantes. Le vide entre les lames donne une légèreté et permet une transparence par rapport à l'eau.

Les garde-corps sont constitués de montants en acier peint avec une main courante en inox ou aluminium. Un filet tendu en acier inoxydable sert de remplissage de garde-corps. L'éclairage peut être intégré dans la main courante.


Date de construction : 2008

Dimensionnement et caractéristiques principales :
- Dimensions : 3 arcs de portée 40 m, flèche à la clé 2,8 m
- Tonnage d'acier mis en œuvre en structures métalliques : 200 tonnes

Caractéristiques particulières :
Des rampes d'accès longent les berges permettant la circulation des personnes à mobilité réduite et des cyclistes.

Délai de réalisation :
- Études : + 09/2006
- Fabrication : + 07/2007
- Montage : 03/2008

Année du concours2010
Commentaire
du Jury
« Outre le fait qu’il est exceptionnel d’avoir à réaliser dans le même site trois ouvrages dans le même temps, la cohérence du vocabulaire ici adopté, tout en élégante finesse, concile avec grande justesse fonction de liaison urbaine et respect du patrimoine historique portuaire.
Le rapport tout à fait remarquable entre ces trois passerelles et le site dans lequel elles s’insèrent se devait d’être salué ! »


Fait avec siteautomatik